Contenu de la page principale

Ontario Power Generation

Logo de Ontario Power Generation

APERÇU

Ontario Power Generation (OPG) soutient fermement la déclaration de principes énoncée dans le Plan d’action sur les PRM. 

OPG est le plus grand producteur d'énergie propre de la province de l'Ontario, détenu à 100 % par celle-ci et soutenu par plus de 55 milliards de dollars d'actifs. Au cours des cinq dernières années, OPG a contribué plus de 4 milliards de dollars en bénéfice net à la province, ce qui sert à financer des programmes essentiels et la croissance de l'Ontario. OPG, l'un des plus grands employeurs de l'Ontario, compte plus de 10 700 employés qualifiés et dévoués et fait appel à des milliers d'autres personnes dans toute la province grâce à ses projets d'énergie propre et à sa chaîne d'approvisionnement. La capacité de production en service de l'entreprise s'élève actuellement à 18 876 MW.

Dans la lutte contre les changements climatiques OPG est une des organisations au-devant de l’industrie grâce à une série d'initiatives visant à réduire les émissions de carbone. Ce changement a commencé en 2014, lorsque OPG a fermé la dernière de ses centrales au charbon. Cette mesure reste la plus importante au monde en matière de lutte contre les changements climatiques. Depuis, l'entreprise s'est tournée vers l'avenir et investit dans des technologies innovantes qui favoriseront un renouveau économique respectueux de l'environnement – de l'électrification des transports au stockage de l'énergie, les micro-réseaux et les isotopes médicaux – tout en assumant un rôle de premier plan dans l'avancement des premières propositions de projets de petits réacteurs modulaires au Canada.

Dans les années à venir, la remise à neuf de Darlington et la poursuite de l'exploitation de la centrale nucléaire de Pickering contribueront à réduire les émissions de carbone en Ontario. Le maintien de l'exploitation de la centrale nucléaire de Darlington jusqu'en 2055 sera l'équivalent de retirer deux millions de voitures par an des routes de l'Ontario. Quant à la prolongation de l'exploitation de la centrale nucléaire de Pickering jusqu'au milieu des années 2020, elle permettra d'éviter l'émission d'au moins 17 millions de tonnes de gaz à effet de serre.

OPG dirige le développement et le déploiement de la première vague de PRM au Canada afin d'appliquer cette technologie dans les collectivités branchées au réseau électrique et dans les collectivités et sites d’exploitation de ressources hors réseau. Ce chapitre portera sur les particularités des activités d’OPG et de ses partenaires pour s’assurer que les Canadiens bénéficient de la prochaine génération d’énergie nucléaire sans émission, sûre et durable.

Projets pionniers

OPG a deux propositions de projets pionniers en cours qui sont conformes à plusieurs des recommandations de la feuille de route sur les PRM. L’un de ces projets, basé à Chalk River, consiste à installer le premier PRM du Canada avec une évaluation environnementale active et une demande de permis auprès de la CCSN :

Projet de démonstration commerciale du premier MRM de Global First Power (GFP) sur le site des Laboratoires de Chalk River

OPG s’est associée à Ultra Safe Nuclear Corporation, une société technologique basée à Seattle, dans l’État du Washington, dans le cadre d’une coentreprise appelée Global First Power (GFP) qui propose de construire un microréacteur modulaire (MRM) de 15 MW thermiques (5 MW électriques) sur les lieux des Laboratoires de Chalk River, qui appartiennent à Énergie atomique du Canada limitée (EACL) et qui sont exploités par les Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC). Le projet de GFP dans les LNC vise à démontrer la viabilité commerciale des MRM comme alternative à la production d’électricité au diesel dans les régions du Canada qui ne sont pas desservies par les réseaux provinciaux de transport d’électricité.       Le projet fait actuellement l’objet d’une évaluation environnementale et a entamé le processus visant à obtenir un « permis de préparation de l’emplacement » auprès de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), le premier des trois permis requis pour que le MRM commence à produire de l’électricité au milieu des années 2020.

Les avantages économiques ont été estimés pour un site minier représentatif du nord de l'Ontario utilisant quatre MRM totalisant 60 MW thermiques (20 MW électriques) pour alimenter un site minier éloigné hors réseau. En moyenne, pendant les phases de fabrication et de construction du projet, environ 600 emplois par an seraient créés au Canada, dont environ 500 en Ontario. L'exploitation d'un tel site équipé de quatre modules de MRM devrait générer environ 200 emplois par an en Ontario. Même si le réacteur de démonstration sur un site des LNC ait un impact économique plus faible, l'étude révèle les avantages économiques à long terme des très petits réacteurs modulaires (TPRM) au Canada.

Premier PRM d'une capacité conçue pour le réseau électrique à Darlington

OPG collabore avec SaskPower et Bruce Power dans le cadre d’un processus d’analyse de la technologie PRM visant à identifier les partenaires technologiques idéaux pour travailler avec nous afin de mettre en place une approche de gestion de flotte pour le déploiement des PRM avec une capacité conçue pour le réseau électrique à travers le Canada. OPG entend se servir du permis de préparation de l’emplacement et de l’évaluation environnementale du site de Darlington afin d’y construire un PRM d’une capacité d’environ 300 à 400 MW. La technologie choisie répondra non seulement aux besoins d’OPG, mais également à ceux de SaskPower. Ainsi, SaskPower pourra bénéficier des leçons retenues d’un projet pionnier à Darlington, si elle décide de construire des PRM en Saskatchewan pour atteindre les objectifs climatiques ambitieux de cette province et pour éliminer progressivement la production d’électricité à base de charbon. 

La phase de fabrication et de construction du premier PRM d’une capacité conçue pour le réseau électrique à Darlington devrait contribuer à la création de plus de 1 900 emplois par an au Canada, dont environ 1 600 en Ontario. L'exploitation à long terme d'un PRM à Darlington devrait permettre de créer environ 300 emplois par an au Canada, dont plus de 200 en Ontario.

Parmi les avantages de l’approche de gestion de flotte, on peut citer les gains d’efficacité liés à la formation, à l’exploitation et à l’entretien, à l’ingénierie et à l’émission des permis.

Partenariats stratégiques

OPG collabore avec Bruce Power et SaskPower pour créer des coentreprises et/ou des modèles d’affaires potentiels pour le déploiement de PRM dans différentes régions du Canada. De plus, OPG a tenu des discussions avec des sociétés d’exploitation de mines et de ressources sur le déploiement potentiel de PRM pour approvisionner leurs activités en énergie sans émission. La possibilité pour la chaîne d’approvisionnement canadienne de travailler en partenariat et de maximiser les occasions de croissance est au cœur de la réflexion d’OPG. Les projets de démonstration que nous décrivons ci-dessus sont des exemples de la façon dont ces partenariats pourraient fonctionner, et nous espérons faire considérablement progresser ces modèles de partenariat au cours des 24 prochains mois.     

Déploiement de la flotte

Depuis 2019, les sociétés de services publics nucléaires, OPG, Bruce Power et New Brunswick Power, ainsi que SaskPower (qui forment ensemble le Forum des PDG sur les PRM), ont mis au point une approche de gestion de flotte, notamment « l’approche à trois volets » (volet 1 : réacteurs en réseau pouvant être déployés d'ici 2028 environ; volet 2 : réacteurs avancés en réseau prêts au début ou au milieu des années 2030; volet 3 : très petits réacteurs hors réseau). Les sociétés ont travaillé de concert sur l’analyse du marché, l’aspect économique et le financement requis pour déployer des réacteurs partout au Canada. En vertu du protocole d’entente sur les PRM du 1er décembre 2019, signé par la Saskatchewan, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick, OPG travaille avec SaskPower, NB Power et Bruce Power sur une « approche de gestion de flotte » pour le déploiement pancanadien de réacteurs dans les collectivités branchées au réseau électrique et également dans les collectivités et sites d’exploitation de ressources hors réseau, permettant des gains d’efficacité en termes de formation, d’entretien, de fabrication, etc.

En plus de ces partenariats, OPG estime que le partage des risques par le gouvernement fédéral concernant la technologie innovante des projets pionniers, comme le projet de GFP et le déploiement sur réseau électrique par une approche de gestion de flotte, est essentiel pour obtenir la confiance des investisseurs dans les grands projets d'infrastructure qui servent l'intérêt national, comme les PRM.

Participation des Autochtones

OPG reconnaît que les droits ancestraux et issus de traités des communautés autochtones doivent être reconnus et respectés et que les communautés autochtones doivent bénéficier d’avantages conformes à ces droits. OPG s’engage à aider les communautés autochtones à renforcer leur capacité pour une participation significative et informée. En même temps, OPG établira un dialogue constructif avec les communautés autochtones et le public sur le rôle que l’énergie nucléaire – et particulièrement les PRM – jouent dans la lutte contre les changements climatiques et la concrétisation des priorités sociales et communautaires liées à l’environnement, à la prospérité économique et à la souveraineté énergétique. Le projet de GFP aidera OPG à continuer de raffiner les récentes pratiques fructueuses menant à une participation plus significative pour les communautés autochtones et les collectivités au premier projet de nouvelle génération nucléaire en trois décennies.

OPG croit que l’engagement des communautés autochtones devrait inclure le renforcement des capacités de ces communautés. Cela pourrait être réalisé en intégrant davantage les entreprises autochtones dans la chaîne d’approvisionnement nucléaire. Cet objectif serait atteint en faisant en sorte que les entreprises autochtones agissent en tant que fournisseurs à tous les niveaux, lorsque cela est possible, en plus de participer à des occasions de sous-traitance et de coentreprise. Ce type d'approvisionnement proactif d'entreprises autochtones créera des emplois pour les peuples autochtones, de la richesse pour les communautés et permettra à l’industrie nucléaire d’obtenir un permis social.

Collaboration à d'autres chapitres du Plan d'action sur les PRM

De plus, OPG est membre du Forum des PDG sur les PRM, du Forum de CANDU Owners Group (COG) sur la technologie PRM et de l’Association nucléaire canadienne, et soutient les chapitres qu’ils soumettent.

ACTIONS

DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Projets de démonstration de PRM
ÉTAT : EN COURS
OPG01

Répond à la (aux) recommandation(s) de la feuille de route sur les PRM : 40

ACTION

En réponse à la recommandation de s'engager dans des projets de démonstration de PRM, OPG a deux projets ou propositions pionniers en cours qui sont conformes à cette recommandation :

  • à Chalk River, notre projet de MRM proposé par GFP, le premier PRM du Canada avec évaluation environnementale et demande de permis auprès de la CCSN actives, servirait de démonstration commerciale
  • une proposition de projet à l’échelle du réseau électrique à Darlington, devant être le premier PRM dans une approche de gestion de flotte en vue du déploiement sur réseau électrique à travers le Canada

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Ces projets pionniers et les projets proposés permettront de partager les risques et d'apporter une expertise et une expérience de projet aux futures propositions et plans commerciaux
  • Le niveau de maturité technologique d'une ou plusieurs technologies de PRM atteint le stade précommercial
  • Le Canada est en mesure de tirer parti des avantages de la recherche et de la valeur pour la chaîne d'approvisionnement nationale grâce au déploiement de ces technologies de PRM
DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Partenariats stratégiques et modèles d’affaires
ÉTAT : EN COURS
OPG02

Répond à la (aux) recommandation(s) de la feuille de route sur les PRM : 41

ACTION

Pour soutenir les partenariats stratégiques et les modèles d'affaires, OPG continuera de collaborer avec Bruce Power, SaskPower ou NB Power pour développer d'éventuelles coentreprises ou des modèles d'affaires pour le déploiement de PRM à l'échelle du réseau dans différentes provinces et différents territoires du Canada.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Les projets ont une orientation plus claire et plus convaincante vers la commercialisation, car les propositions de projets représentent toute la gamme des partenaires facilitateurs essentiels nécessaires pour mettre les PRM sur le marché
  • Les projets représentent une plus grande valeur dans la mesure où ils permettent un plus grand partage de l'expérience opérationnelle et des enseignements tirés entre les partenaires, et bénéficient ainsi des perspectives de multiples partenaires facilitateurs
DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Voies de déploiement de la flotte
ÉTAT : EN COURS
OPG03

Répond à la (aux) recommandation(s) de la feuille de route sur les PRM : 42

ACTION

Pour soutenir les voies de déploiement de la flotte, OPG continuera d'appuyer le protocole d'entente provincial entre les premiers ministres de la Saskatchewan, du Nouveau-Brunswick et de l'Ontario. Un des résultats de ce protocole d'entente est la publication d'un rapport de faisabilité sur le déploiement des PRM au Canada. Ce rapport et les progrès importants réalisés à ce jour dans la mise en œuvre de l'approche de gestion de flotte ont remplacé la nécessité d'un livre blanc évoquée à la recommandation 42.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Les principales considérations relatives à la transition vers une approche de gestion de flotte sont identifiées
  • Les facilitateurs clés comprennent les pistes qui pourraient être empruntées pour permettre une approche de gestion de flotte pour le déploiement de PRM au Canada
CAPACITÉ, ENGAGEMENT ET CONFIANCE DU PUBLIC
Participation des Autochtones
ÉTAT : EN COURS
OPG04

Répond à la (aux) recommandation(s) de la feuille de route sur les PRM : 43

ACTION

En réponse à cette recommandation, OPG croit fermement en une participation active et en un partenariat significatif avec les peuples et les communautés autochtones, et s’efforce d’être le partenaire de choix des communautés.

OPG continuera à pratiquer une approche de participation des Autochtones qui s'appuie sur sa politique de relations avec les Autochtones, dont les principaux éléments sont les suivants :

  • la sensibilisation et la mobilisation des communautés, le renforcement des capacités des communautés
  • les initiatives en matière d’emploi et de formation
  • les possibilités d’approvisionnement
  • l’éducation des employés sur l’histoire et la culture des Autochtones

OPG possède également l’expérience nécessaire pour faciliter la participation des communautés autochtones à l'investissement en capital dans nos actifs de production d’énergie renouvelable, ce qui peut inspirer la même approche pour les PRM.

RÉSULTATS ESCOMPTÉS

  • Des relations positives sont établies avec les communautés autochtones
  • Les gouvernements et l'industrie nucléaire ont une meilleure compréhension des points de vue, des préoccupations et des priorités des Autochtones en ce qui concerne les PRM
  • Les communautés autochtones ont la capacité de s'engager aux côtés des gouvernements et de l'industrie sur la question des PRM