Contenu de la page principale

Moltex Energy Canada

Responsive image
  • Date d'adhésion : Le 18 décembre 2020
  • Organisation : Moltex Energy Canada (en Anglais seulement)

APERÇU

L’entreprise Moltex Energy a été fondée au Royaume-Uni en 2014 selon la conviction que l’énergie nucléaire devrait jouer un rôle majeur dans la lutte contre les changements climatiques et que cette source d’énergie n’occupait pas encore ce rôle à son plein potentiel.

Moltex s’est donc tournée vers les réacteurs à sels fondus en raison de ses dispositifs de sûreté inhérents et son modèle simple (qui est maintenant breveté) selon lequel le combustible produit par les sels fondus est contenu dans des aiguilles de combustible. Le modèle est plus petit que d’autres réacteurs du genre et beaucoup moins coûteux à produire et à manœuvrer.

En 2018, Moltex a été sélectionnée par le gouvernement du Nouveau-Brunswick et Énergie NB pour procéder à l’élaboration de sa technologie nucléaire au Nouveau-Brunswick, au Canada, afin de déployer son premier réacteur à la centrale nucléaire de Point Lepreau d’ici 2030.

Moltex est maintenant bien établie au Nouveau-Brunswick, composée d’une équipe responsable des activités de conception et d’élaboration pour l’Amérique du Nord. Plusieurs autres personnes travaillent sur ce projet, y compris des universités et des fournisseurs de partout au monde.

La vision de Moltex est de réduire le coût de l’énergie propre et éliminer l’utilisation des combustibles fossiles. Sa mission est de développer des technologies nucléaires révolutionnaires pour répondre au besoin urgent en matière d’énergie propre et abordable.

Le réacteur à sels stables – Wasteburner (RSS-W) fait partie de ces technologies. Il s’agit du seul réacteur conçu précisément pour convertir des déchets nucléaires en combustibles. La technologie de recyclage des combustibles Waste To Stable Salts (WATSS) de Moltex pourrait permettre aux RSS-W de brûler des combustibles usés CANDU, ainsi que d’autres combustibles à oxydes, réduisant ainsi considérablement le volume de déchets nucléaires canadiens qui auraient été autrement entreposés à long terme.

Considérant le montant actuel de réacteurs CANDU au Canada, le pays a accumulé assez de combustibles usés CANDU pour produire 6 000 MW d’énergie propre avec les RSS-W pendant 60 ans. Il est donc attendu que le volume de déchets radioactifs de longue durée soit réduit considérablement.

Dans sa lutte contre les changements climatiques, le monde entier a besoin d’énergie propre et abordable qui s’agence aux autres sources d’énergie renouvelable intermittentes. Le RSS-W de Moltex, combiné à sa technologie de stockage énergétique GridReserve, peut atteindre cet objectif. Par exemple, un RSS-W de 300 MW produit 300 MW d’énergie à l’heure chaque jour. Cette énergie peut être stockée comme source de chaleur et utilisée pour produire de l’électricité lorsque d’autres sources renouvelables n’en produisent pas, générant donc 600 MW pendant 12 heures par jour ou 900 MW pendant huit heures par jour. Cette combinaison de sources renouvelables peut permettre de créer un réseau énergétique 100 % propre et beaucoup moins cher comparativement aux autres méthodes actuelles.

En plus de produire de l’électricité peu coûteuse, le RSS-W est capable de générer de la chaleur pour l’hydrogène, ce qui veut dire qu’il peut remplacer les combustibles fossiles utilisés dans les systèmes de chauffage et de transport, ainsi que dans l’usage industriel. En générant de la chaleur à partir d’une température beaucoup plus élevée que les réacteurs traditionnels, le RSS-W peut donc produire de l’hydrogène de façon ultra efficace grâce au procédé d’électrolyse à haute température, et ce, sans émissions de carbone et à moindre coût comparativement au charbon ou au gaz.

Moltex a reçu des subventions gouvernementales du Nouveau-Brunswick, du Royaume-Uni et des États-Unis. L’entreprise a aussi bénéficié du soutien financier et technique d’IDOM, une importante société européenne de conseils et d’ingénierie nucléaire qui s’implique dans la conception du réacteur, ainsi que des Laboratoires Nucléaires Canadiens (LNC) qui appuient le programme de développement relié au recyclage de combustibles.

Moltex travaille avec l’Université du Nouveau-Brunswick afin de trouver un liquide de refroidissement pour le RSS-W et faire de la recherche sur la technologie WATSS. L’entreprise a aussi établi un solide partenariat avec le Conseil des Micmacs du district de la Rive Nord; les deux se sont engagés à combattre les changements climatiques et à offrir des débouchés économiques et des possibilités d’emploi aux membres des Premières Nations du Nouveau-Brunswick.

Moltex souscrit pleinement à la déclaration de principes régissant la technologie des petits réacteurs modulaires (PRM) et croit que le Canada est bien placé pour devenir un chef de file mondial dans ce domaine. Le Nouveau-Brunswick a déjà indiqué son intérêt à construire deux nouveaux PRM; cela pourrait créer des emplois de qualité, stimuler la chaîne d’approvisionnement locale et réduire le coût de l’électricité. De plus, ce projet permettrait de réduire considérablement l’empreinte carbone de la province en neutralisant la consommation de combustibles fossiles.

Pour le pays, les nouveaux réacteurs contribueraient à l’objectif d’atteindre la cible de zéro émission nette d’ici 2050, en plus de renforcer la position du Canada comme précurseur dans le déploiement de PRM. Le Canada pourrait donc planifier son influence stratégique et établir les normes relatives à la sécurité géopolitique, en plus de créer des possibilités de développement régional et de contribution, ainsi que des partenariats avec les peuples des Premières Nations.

Selon une étude au sujet de la chaîne d’approvisionnement du Nouveau-Brunswick, environ 50 pour cent des composants requis pour construire les RSS-W pourraient être fabriqués dans la province. Cette constatation pourrait placer la province et le pays à titre de chef de file mondial en matière de fabrication de PRM.

Puisque les combustibles fossiles continuent de dominer la production énergétique mondiale, il y a un énorme marché pour les PRM. Pour Moltex, le Nouveau-Brunswick n’est que le début. L’entreprise veut fabriquer plusieurs réacteurs à travers le Canada et partout dans le monde puisque son modèle, à la fois petit et efficace, est facilement transposable.

Moltex s’engage à profiter de ce besoin en matière de production d’énergie propre afin d’améliorer la santé et le bien-être des gens et de la planète.

ACTIONS

DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Participation avec l’organism de réglementation
ÉTAT : EN COURS
ME01

Réponds aux recommandations de la Feuille de route canadienne pour les PRM : 44

ACTION

En réponse à la recommandation de collaborer avec la CCSN dès les premiers stades grâce à un processus d’examen préalable, Moltex complète présentement l’examen du concept du fournisseur de la CCSN.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Conclure qu’ils n’existent pas d’obstacles importants afin d’obtenir une licence pour la technologie des RSS-W
  • Comprendre les normes canadiennes et démontrer à la CCSN que Moltex s’engage à les respecter.
  • S’assurer que la CCSN connait bien les technologies novatrices proposées par Moltex dans la préparation des activités d’autorisation avec un exploitant.
  • Recevoir les commentaires et en tenir compte comme il se doit.
  • Définir un processus équitable et raisonnable pour effectuer l’examen préalable de la technologie WATSS et terminer le processus à temps.
DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Collaboration avec la SGDN sur le devis et les coûts de gestion déchets de combustible
ÉTAT : EN COURS
ME02

Réponds aux recommandations de la Feuille de route canadienne pour les PRM : 45

ACTION

En réponse à la recommandation de participer avec la SGDN à la préparation de devis techniques appropriés pour l’établissement d’une installation d’élimination sécuritaire accueillant les formes compatibles de déchets des PRM et qui pourrait être déployées au Canada, Moltex à inviter la SGDN à s’impliquer dans les décisions opérationnelles de haut niveau et les discussions techniques en s’ajoutant au comité consultatif de Moltex.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Profiter du savoir-faire et des connaissances de la SGDN.
  • Créer une stratégie d’évaluation technique.
  • Continuer de développer ses technologies pour s’assurer que la SGDN puisse accepter les déchets des centrales consacrées aux RSS-W et à la technologie WATSS.
DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Partenariats et modèles d’affaires stratégiques
ÉTAT : EN COURS
ME03

Réponds aux recommandations de la Feuille de route canadienne pour les PRM : 46

ACTION

En réponse à la recommandation de tenir compte du lieu de la planification où Moltex cherche à implanter son projet et savoir ce que cela signifie concernant les partenariats stratégiques nécessaires à mettre en place, Moltex continue de travailler étroitement avec Énergie NB et d’autres partenaires pertinents.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • S’assurer que le modèle de Moltex répond aux exigences d’Énergie NB et de la centrale nucléaire de Point Lepreau.
  • Appuyer les démarches d’Énergie NB pour obtenir une licence, construire et exploiter des centrales consacrées aux RSS-W et à la technologie WATSS.
  • Créer des partenariats avec d’autres joueurs clés qui faciliteront le développement et le déploiement d’un réacteur au Nouveau-Brunswick.
  • Travailler avec Énergie NB pour créer des partenariats qui faciliteront le déploiement de plus grande envergure à travers le Canada et partout dans le monde.
DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Voies vers le déploiement d’une flotte
ÉTAT : EN COURS
ME04

Réponds aux recommandations de la Feuille de route canadienne pour les PRM : 47

ACTION

En réponse à la recommandation de maximiser les possibilités de succès de Moltex au Canada et préparer l’analyse de rentabilité dans l’optique des avantages pour le Canada, Moltex mène des activités pour définir et démontrer le lien entre le développement de sa technologie de réacteur et les avantages culturels, environnementaux et économiques que cette technologie pourrait présenter sur les Canadiens.

RÉSULTATS ATTENDUS

    Définir les avantages à court terme et à long terme pour le Canada.

    Continuer de diffuser les avantages (une solution qui réduit les coûts et les déchets et qui s’agence bien aux autres sources renouvelables, etc.)

    Mieux faire connaître les avantages potentiels de la technologie proposée par Moltex pour le Canada, surtout parmi les principaux intervenants.

    Développer la confiance et accroître la connaissance et la compréhension des peuples des Premières Nations et des Néo-Brunswickois.

    Maintenir son solide partenariat avec le Conseil des Micmacs du district de la Rive Nord.

    Continuer de développer de nouvelles fonctions liées à la chaîne d’approvisionnement locale.