Contenu de la page principale

Message du ministre

L’honorable Seamus O’Regan

La feuille de route d’excellence du Canada dans le domaine nucléaire a commencé il y a 78 ans, quand nous sommes devenus le deuxième pays à produire de l’énergie nucléaire. Aujourd’hui un pays nucléaire de niveau 1, nous possédons la gamme complète des capacités, depuis l’extraction et la recherche-développement jusqu’à la construction de réacteurs et la gestion des déchets.

Nous avons une fière tradition d’expertise en la matière, puisque le quart de nos prix Nobel sont liés à la science nucléaire. Nous sommes aussi le deuxième producteur d’uranium et assurons 40 pour cent de l’approvisionnement mondial en cobalt-60 – utilisé pour stériliser du matériel médical comme les gants et les seringues.

Pour dire les choses tout simplement, le Canada fait vraiment bonne figure dans ce domaine. Et les petits réacteurs modulaires (PRM) représentent la prochaine occasion en or pour le Canada – ils pourraient nous aider à éliminer graduellement l’utilisation du charbon et à électrifier les industries à forte intensité de carbone comme l’exploitation minière et l’extraction pétrolière.

Le Plan d’action des PRM du Canada, qui poursuit sur la lancée de notre Feuille de route des PRM de 2018, est le fruit des efforts de plus de 100 partenaires d’un bout à l’autre du pays – gouvernements provinciaux et territoriaux, entreprises de services publics, industrie, monde universitaire, monde du travail, société civile et Autochtones – des partenaires qui se sont concertés pour que les PRM deviennent réalité.

Face à la menace existentielle des changements climatiques, le Canada investit dans le plein éventail des technologies énergétiques dont il aura besoin pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050. L’énergie nucléaire fait partie de nos plans pour atteindre ces objectifs. Nous entrevoyons également une immense possibilité d’élargir les horizons des technologies nucléaires sécuritaires — au Canada et ailleurs dans le monde.

Nous continuerons de moderniser les politiques en vue de la gestion à long terme des déchets radioactifs du Canada. Nous entendons relayer et amplifier l’action de nos solides politiques et nous assurer qu’elles reposent sur les meilleures données scientifiques existantes, qu’elles continuent de respecter les pratiques exemplaires à l’échelle internationale et qu’elles traduisent les valeurs et les principes des Canadiens.

Grâce à ce plan d’action, vous entendrez parler davantage du soutien constant de notre gouvernement aux PRM, de même que de chacun de nos partenaires, notamment : les innovateurs et les centres de recherche qui travaillent à développer des technologies de PRM; les gouvernements et les services publics d’électricité qui entendent les déployer; la robuste chaîne d’approvisionnement qui les appuiera et les collectivités qui les accueilleront.

Vous verrez aussi comment nous avons approfondi et enrichi notre relation avec nos partenaires dans des secteurs comme l’exploitation minière, le pétrole et le gaz naturel, les énergies renouvelables et la société civile. Nous avons resserré nos liens avec d’importants partenaires du monde syndical, dont l’Union internationale des travailleurs d’Amérique du Nord (LIUNA), le Syndicat des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique, la Fraternité internationale des ouvriers en électricité et l’International Union of Operating Engineers.

Les PRM sont la prochaine grande occasion à saisir pour le Canada. Ce travail nous permet de renforcer notre engagement à l’égard de notre mission commune : avoir une économie carboneutre d’ici 2050, maintenir la croissance économique mondiale, avancer résolument sur le chemin de la réconciliation avec les peuples autochtones et veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte dans notre avenir énergétique.

C’est notre mission, et le Canada la pilotera.

L’honorable Seamus O’Regan, C. P., député, ministre des Ressources naturelles du Canada