Contenu de la page principale

Manufacturiers & exportateurs du Québec

Manufacturiers & exportateurs du Québec (MEQ)

APERÇU

Depuis 1871, Manufacturiers & exportateurs du Québec (MEQ) défend l’avenir des communautés de manufacturiers et d’exportateurs du Canada et les aide à croître. L’association regroupe plus de 2 500 entreprises de premier plan au pays, dont plus de 85 % sont des petites et moyennes entreprises. Le réseau de membres manufacturiers de MEQ représente environ 82 % de la production manufacturière totale. Ses membres exportateurs comptent pour 90 % des exportations du Canada. Au Canada, le secteur manufacturier est responsable de la création de 1,7 million d’emplois, soit 10 % du PIB et 66 % des exportations. La contribution directe et indirecte totale du secteur manufacturier dans l’économie canadienne atteint 4,75 millions d’emplois, soit 30 % de toute l’activité économique et 30 % des revenus gouvernementaux.

En tant que plus grand réseau d’entreprises du Canada, MEQ, par le biais de diverses initiatives comme la création de la Coalition des manufacturiers du Canada, touche plus de 100 000 entreprises au pays dans les secteurs manufacturiers, des affaires internationales et des services. La Coalition des manufacturiers du Canada est un consortium de près de 50 associations manufacturières unies par une vision commune : un secteur manufacturier canadien de classe mondiale. La Coalition parle d’une seule voix sur les enjeux prioritaires affectant les manufacturiers et sur les mesures à prendre pour garantir aux Canadiens une croissance économique, une production à haute valeur ajoutée et des emplois bien rémunérés.

MEQ a récemment mené une consultation en Ontario pour déterminer comment nous pouvons doubler la production manufacturière à 600 milliards de dollars d’ici 2030. Les conclusions de cette consultation ont été publiées dans Industrie 2030. Un problème récurrent mentionné par les répondants était le fait que les politiques énergétiques de la province forcent les manufacturiers locaux à se délocaliser aux États-Unis. Selon les données, 45 % des répondants étaient d’avis que l’environnement commercial de la province se détériorait, mentionnant les coûts plus élevés en énergie comme une des causes principales. C’est pourquoi une des recommandations visant à garantir un environnement commercial canadien compétitif est d’augmenter les investissements en infrastructure économique et liée au commerce, y compris l’infrastructure physique, énergique et électronique.

Les membres de MEQ sont très favorables à une transition vers des approvisionnements énergétiques à faible coût et à faibles émissions qui peuvent répondre aux trois questions de politique publique les plus critiques aujourd’hui : climat, énergie et économie.

MEQ est impatient de travailler avec RNCan et d’autres acteurs du secteur énergétique pour améliorer les solutions canadiennes afin d’atteindre les objectifs climatiques, énergétiques et économiques du Canada et de veiller à ce que le secteur manufacturier canadien participe aux perspectives des PRM.

Engagement et vision de MEQ

MEQ est d’avis que l’atteinte des objectifs climatiques, énergétiques et économiques du Canada doit soutenir les résultats attendus en matière de coûts d’électricité abordables et d’émissions faibles en carbone provenant de la production d’électricité. Le Canada devrait se concentrer sur ces avantages énergétiques et les forces de sa chaîne d’approvisionnement. L’Organization of Canadian Nuclear Industries (OCNI) est membre de MEQ et MEQ soutient son rôle dans le Plan d’action sur les PRM et leur adhésion aux principes ce dernier. Des analyses révèlent que les manufacturiers membres de l’OCNI sont également membres du MEQ ou alors approvisionnent aussi les secteurs aérospatial et automobile du Canada.

Les PRM, plus que toute autre technologie à faibles émissions à l’horizon, ont le potentiel d’accroître le rôle du secteur manufacturier dans l’avenir énergétique du Canada, ce qui renforcerait tout le secteur manufacturier.

MEQ souhaite contribuer à trois piliers du Plan d’action sur les PRM :

  1. Démonstration et déploiement
    • Mettre l’accent en priorité sur la transition du secteur manufacturier pour soutenir une chaîne d’approvisionnement des PRM canadienne et les emplois, ainsi que les avantages économiques qui en découleront.
    • Mettre de l’avant les PRM auprès des membres de MEQ appartenant aux secteurs qui pourraient être des utilisateurs finaux des PRM, comme l’exploitation minière, le pétrole et le gaz.
  2. Politique, législation et réglementation
    • Clarifier le rôle potentiel des PRM dans les politiques climatiques et énergétiques du Canada.
    • Soutenir la conversation nationale par le biais du Nuclear Energy Advisory Council (NEAC).

Actions

DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Engagement sur l’utilisation finale des applications des PRM
ÉTAT : À VENIR
CME01

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 20, 37

ACTIONS

La Feuille de route recommande aux provinces de soutenir l’industrie canadienne afin qu’elle profite pleinement des avantages des nouvelles chaînes de valeur mondiales en matière de PRM (Action 20).

La Feuille de route recommande aussi à l’OCNI de s’en remettre à ses membres et de mener plusieurs activités pour soutenir la transition du secteur nucléaire de l’Ontario vers un nouveau rôle des PRM. Pour OCNI, l’objectif est de préparer la chaîne d’approvisionnement en réorientant le travail de remise en état vers les besoins du marché potentiel des PRM (Action 37).

Bien que les actions d’OCNI soient soutenues par MEQ, organisation dont elle est membre, les actions d’OCNI seules n’atteindront peut-être pas les objectifs finaux du Plan d’action, soit d’assurer la plus forte présence manufacturière possible dans la chaîne d’approvisionnement des PRM en développement.

MEQ propose de participer au dialogue élargi entourant le rôle que devrait avoir le secteur manufacturier canadien dans l’approvisionnement en PRM en tirant profit de ses nombreuses collaborations actuelles avec le secteur de l’énergie.

RÉSULTATS ATTENDUS

Faire connaître le potentiel de maximisation du contenu canadien dans la chaîne d’approvisionnement des PRM avant que les grandes entreprises de services publics n’achèvent le processus de sélection en aval.

Le secteur manufacturier canadien est prêt et bien placé pour mener le développement de chaînes de valeur mondiales pour les PRM et tirer profit des avantages pour le Canada.

Les fournisseurs nucléaires canadiens s’associent avec les fournisseurs de PRM pour planifier la construction d’une flotte de PRM au Canada et dans les marchés étrangers et font du Canada une plaque tournante de premier plan du marché mondial des PRM de 150 milliards de dollars.

DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Engagement sur l’utilisation finale des applications des PRM
ÉTAT : À VENIR
CME02

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 51, 52

ACTIONS

La Feuille de route recommande au secteur de l’exploitation minière et aux organisations de l’industrie lourde, du pétrole et du gaz de collaborer avec RNCan pour explorer le rôle des PRM comme source de chaleur et d’électricité à faibles émissions de carbones (Actions 51 et 52).

MEQ propose de tenir des discussions entre ses membres par le biais de ses groupes d’intérêts sur l’environnement et l’énergie.

RÉSULTATS ATTENDUS

Efforts to develop SMR technologies are informed by the needs and end-use requirements of mining and heavy industry and potential business models and partnerships.

POLITIQUE, LÉGISLATION ET RÉGLEMENTATION
Politique climatique, énergétique et économique
ÉTAT : À VENIR
CME03

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 9, 18, 42

ACTIONS

La Feuille de route recommande aux gouvernements de reconnaître le fait que l’énergie nucléaire a un rôle à jouer dans la lutte contre le changement climatique et d’agir pour utiliser l’énergie nucléaire dans les programmes et les plans du gouvernement en matière d’énergie propre (Actions 9 et 18). Elle recommande aussi aux services publics de créer un livre blanc sur les voies potentielles de développement (Action 42).

La grande majorité des Canadiens sont favorables à ce que le gouvernement prenne des mesures pour lutter contre le changement climatique. Pour le moment, aucun plan cohérent pour l’avenir énergétique du Canada ne permettra d’atteindre ces objectifs et de les lier à la transition énergétique nécessaire. MEQ est d’avis que les options nucléaires peuvent jouer un rôle favorable dans la transition énergétique du Canada.

L’importance de comprendre l’approche basée sur la flotte avec une solution optimale choisie pour le Canada ne peut être sous-estimée. Un choix judicieux pourrait maximiser les avantages en matière d’économie et d’emplois pour le Canada.

MEQ propose d’utiliser son rôle de conseiller pour contribuer au débat national sur la façon dont l’énergie nucléaire peut servir les politiques climatiques du Canada et ainsi créer des débouchés économiques dans tout le pays.

RÉSULTATS ATTENDUS

Cerner les étapes permettant d’ouvrir les voies dont le Canada a besoin pour un avenir économique propre.

Les éléments clés et les avantages de la transition vers une flotte sont énumérés.

Des voies sont suivies pour permettre une approche basée sur la flotte pour le déploiement des PRM au Canada et maximiser les avantages en matière d’emplois et d’économie pour les Canadiens.

POLITIQUE, LÉGISLATION ET RÉGLEMENTATION
Nuclear Energy Advisory Council
ÉTAT : À VENIR
CME04

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 5, 32

ACTIONS

La Feuille de route recommande au gouvernement fédéral et à l’Association nucléaire canadienne (ANC) de collaborer avec les partenaires Équipes Canada pour créer le Nuclear Energy Advisory Council (NEAC) afin de définir des priorités stratégiques (Actions 5 et 32).

Toutefois, MEQ remarque que la composition du NEAC telle que définie par la Feuille de route n’inclut pas une perspective complète des parties prenantes canadiennes, telle que le secteur manufacturier, ou d’autres membres de la « société civile ».

MEQ aimerait participer au NEAC pour apporter la perspective de l’ensemble du secteur manufacturier, mais aussi pour tenir compte du rôle des PRM sur la politique globale du Canada en matière d’énergie et de climat.

RÉSULTATS ATTENDUS

Un conseil consultatif fonctionnel qui représente une participation plus complète des intervenants pour tracer la voie du nucléaire dans les politiques climatiques, énergétiques et économiques du Canada.

Transparence, responsabilité, et prise de décisions basée sur les faits qui améliorent les résultats pour les Canadiens et le Canada.

Note: Ressources naturelles Canada était responsable de la traduction de ce chapitre.