Contenu de la page principale

Fraternité Internationale des Ouvriers en Électricité (Canada)

Institute of Global Energy Education

APERÇU

Créée en 1891, la Fraternité internationale des ouvriers en électricité (FIOE) représente environ 775 000 membres actifs et retraités qui œuvrent dans plusieurs secteurs d’activités tels que : les services publics, la construction, les télécommunications, la fabrication, les chemins de fer, le gouvernement, le câble, la radio et la télévision, les chantiers navals, les systèmes de sécurité, la réparation d’appareils ménagers, les ateliers d’usinage, les ateliers d’affichage, les usines de pâtes et papiers et le système de santé. Nous représentons plusieurs membres qui travaillent dans le secteur nucléaire en Amérique du Nord, notamment ici même au Canada. La FIOE compte 70 000 membres qui travaillent dans chaque province et territoire, avec 81 sections locales à travers le pays.

La FIOE possède une longue et fière histoire en matière de construction, d’exploitation et d’entretien des systèmes électriques du Canada, depuis la production, la transmission, la distribution jusqu’à l’électrification de notre nation dans les maisons, les tours à bureaux, les usines de fabrication d’automobiles et bien sûr, notre rôle dans le secteur nucléaire canadien. En collaboration avec nos employeurs signataires, nous éduquons et nous formons nos membres de manière continuelle pour répondre aux besoins d’aujourd’hui et de demain.

Notre syndicat possède une vaste expérience dans la représentation des travailleurs dans le secteur des services publics en Amérique du Nord. Environ 200 000 membres de la FIOE travaillent directement pour exploiter, maintenir et fournir un soutien au secteur des services publics d’électricité au Canada et aux États-Unis.

70 000 membres additionnels de la FIOE participent régulièrement à titre d’entrepreneurs temporaires ou à titre d’équipes spécialisées dans la fourniture de services et de maintenance au parc de réacteurs nord-américain. 

La FIOE internationale dispose d’un personnel dédié aux questions nucléaires et organise toutes les années une conférence sur le nucléaire pour permettre à nos membres de l’industrie nucléaire de partager leurs expériences en matière d’exploitation et de meilleures pratiques. De plus, à leur 39e Congrès international, plus de 3000 déléguées et délégués de la FIOE se sont officiellement engagés pour appuyer l’industrie nucléaire en adoptant la résolution #37 : Appui à l’énergie nucléaire, qui comprend que la FIOE soutient :

  • De poursuivre l’exploitation et la maintenance de toutes les centrales nucléaires existantes au Canada et aux États-Unis et demande la construction de nouvelles centrales nucléaires; et
  • Des partenariats entre les industries privées et le gouvernement fédéral pour la recherche et le développement qui va permettre de normaliser la conception de réacteurs avancés pour améliorer la sécurité, l’économie et la performance afin de répondre à la demande croissante en électricité; et
  • Des partenariats entre les industries privées et les agences qui favorisent une main-d’œuvre bien formée pour l’industrie nucléaire.

Grâce à la grande expertise acquise depuis plus d’une trentaine d’années dans l’évolution rapide de l’industrie nucléaire, nous avons partagé nos connaissances et fourni de précieuses informations aux décideurs et au public en participant à plusieurs audiences publiques, à des groupes de discussion, à des tables rondes et à des consultations relatives à l’industrie. La FIOE croit fermement que nos membres hautement qualifiés et notre organisation ont un rôle essentiel à jouer dans les plans de l’avenir du Canada concernant le développement, la construction, le déploiement et l’exploitation des PRM. La FIOE croit que le gouvernement fédéral devrait aller de l’avant avec la création d’un conseil consultatif tripartite sur l’énergie nucléaire au Canada. Par l’entremise du Conseil tripartite, les dirigeants, les syndicats de l’industrie nucléaire comme la FIOE, et les ministres du gouvernement se rencontreraient pour analyser les progrès du Plan d’action du Canada sur les PRM et de discuter des priorités stratégiques de l’avenir.

La FIOE Canada parraine conjointement le Conseil national des métiers de l’industrie électrique (CNMIÉ) qui est une organisation sans but lucratif financée par l’industrie qui assure la coordination et l’orientation au niveau national en matière de développement de la main-d’œuvre liée aux métiers électriques qui sont désignés Sceau rouge au Canada. Le CNMIÉ est coparrainé par l’Association canadienne des entrepreneurs-électriciens (ACEE), une fédération d’un groupe d’entrepreneurs-électriciens provincial et territorial qui représente plus de 8 000 entrepreneurs-électriciens qui embauchent directement 70 000 personnes et réalise 5 milliards de dollars en chiffre d’affaires.

Le CNMIÉ s’engage à promouvoir l’élaboration des normes nationales et les meilleures pratiques parmi les fournisseurs de formation et d’éducation, en particulier pour les centres de formation des syndicats qui offrent une formation technique reconnue aux apprenties et apprentis et aux compagnons des communautés de la FIOE et de l’ACEE.

L’un des nombreux avantages de la FIOE est que nous sommes un syndicat international. Bien que nous sommes situés en Amérique du Nord, nous rencontrons régulièrement d’autres syndicats de l’industrie électrique du monde entier par l’entremise d’une organisation connue sous Global Power Trade Unions. C’est une excellente façon pour la FIOE de promouvoir son travail à l’extérieur du Canada et auprès de nos collègues syndicaux du monde entier. Nous pouvons partager nos meilleures pratiques et l’approche utilisée par l’Équipe Canada tout en faisant la promotion de la technologie canadienne des PRM.

Les PRM ont le potentiel d’être une source d’énergie propre, sûre et abordable en ouvrant des possibilités pour un avenir résilient et moins pollué en carbone et permettant au Canada et aux Canadiennes et Canadiens d’un bout à l’autre du pays incluant le Grand Nord d’en tirer profit.

Le succès de la capacité des PRM doit être mesuré et suivi par plusieurs indicateurs y compris la réduction des émissions de GES, la stabilité du réseau en limitant la charge électrique, les emplois directs et indirects, ainsi que les impacts environnementaux, économiques et sociaux qu’il crée. Ceci commence à l’aide de l’approche complète utilisée par l’Équipe Canada qui comprend la participation des syndicats canadiens dans le secteur nucléaire comme la FIOE.

La FIOE Canada appuie entièrement les principes énoncés dans le plan d’action du Canada sur les PRM. Notre appui le confirme dans nos commentaires fournis dans l’aperçu, dans notre liste d’actions approfondie présentée ci-dessous et dans la diversité des partenaires avec lesquels nous continuons de travailler dans l’industrie nucléaire et au-delà.  

Actions

POLITIQUE, LÉGISLATION ET RÈGLEMENTATION
Plan d’action du Canada sur les PRM
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 04

ACTIONS

Les décisions publiques et privées sont éclairées par un plan stratégique axé sur l’action. La FIOE fournira des suggestions d’un point vu syndical au gouvernement fédéral sur le plan d’action des PRM, selon le cas.  

Le plan respecte, tout en tirant parti, les rôles et responsabilités de chacun des partenaires habilitants essentiels, comme les syndicats, comme la FIOE, et fixe les échéanciers d’action pour porter au maximum les avantages pour le Canada.

RÉSULTATS ATTENDUS

En collaboration avec différents partenaires, y compris les syndicats, le Canada serait en voie de devenir le chef de file en matière de développement, de démonstration et de déploiement des PRM

POLITIQUE, LÉGISLATION ET RÈGLEMENTATION
Veiller à ce que la programmation sur les énergies non polluantes soit ouverte à l’énergie nucléaire
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 09

ACTIONS

Alors que le Canada cherche à réduire nos émissions de GES et à atteindre ses objectifs en matière de changement climatique, la FIOE estime que cette initiative est importante et va continuer à soutenir que le développement de l’énergie nucléaire repose sur les mêmes règles d’inclusion dans la programmation et les politiques du gouvernement fédéral à l’appui des sources d’énergie non polluantes et non émettrices.

RÉSULTATS ATTENDUS

Approfondir les discussions et l’éducation des gouvernements et du public sur le rôle important que l’énergie nucléaire peut jouer dans l’avenir de l’énergie propre, au même titre que d’autres sources d’énergie propre.

DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Projet de démonstration de PRM
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 16

ACTIONS

La FIOE et plusieurs de nos sections locales de diverses régions du pays ont appuyé la promotion de l’exploitation sécuritaire d’un ou de plusieurs démonstrations des PRM qui seront construits et exploités au Canada.

La FIOE fait la promotion des RPM à l’aide de plusieurs intermédiaires, y compris notre travail avec le Conseil canadien des travailleurs nucléaire et l’Association nucléaire canadienne.

Nous croyons que le Canada est positionné pour saisir les résultats de la recherche et la valeur qui découlent de la démonstration de ces premières technologies de PRM. Ceci permettra également d’offrir des emplois bien rémunérés et hautement qualifiés aux travailleurs des régions dans lesquelles les PRM sont construits et mis en service.

RÉSULTATS ATTENDUS

Les différents ordres du gouvernement travaillent pour la conclusion d’un ou de plusieurs accords sur des sites pouvant accueillir les projets de démonstration de PRM. La collaboration entre le gouvernement, l’industrie et le syndicat permet de soutenir ces sites de démonstrations.

POLITIQUE, LÉGISLATION ET RÈGLEMENTATION
L’énergie nucléaire dans la planification par rapport aux changements climatiques et aux énergies propres
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 18

ACTIONS

La FIOE et plusieurs de nos sections locales ont fait des démarches au niveau provincial pour que les politiques sur les changements climatiques et les énergies non polluantes soient harmonisées aux technologies d’énergie nucléaire à faible émissions de carbone et innovantes dans l’ensemble des provinces et territoires intéressés au Canada et en appuient le développement.

RÉSULTATS ATTENDUS

Les provinces et les territoires qui ont exprimé leur intérêt ou qui s’intéressent à l’avenir des PRM en consultant les parties prenantes de l’industrie, le mouvement syndical et le public, élaborent des énoncés de politique publique afin d’inclure explicitement l’énergie nucléaire dans les plans et politiques sur les changements et les énergies propres.

DÉMONSTRATION ET DÉPLOIEMENT
Préparation du site pour les démonstrations de PRM
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 26

ACTIONS

Les membres de la FIOE travaillent sur divers sites de l’EACL et les LNC et collaborent actuellement avec leurs employeurs respectifs pour préparer une éventuelle démonstration de la technologie des PRM au Canada.

RÉSULTATS ATTENDUS

Les sites sont préparés pour permettre au travail dans les domaines de développement et de recherche et l’évaluation environnementale puissent accueillir les unités de démonstration de PRM.

CAPACITÉ, MOBILISATION ET CONFIANCE DU PUBLIC
Promouvoir la diversité dans la future main-d’œuvre des RPM
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 39, 49

ACTIONS

La FIOE travaille pour augmenter la diversité au sein de son organisation et celui de la main-d’œuvre des employeurs signataires. Nous avons un programme qui existe depuis plus de dix ans qui s’adresse aux jeunes travailleurs nommé l’initiative NextGen de la FIOE.

Nous venons de lancer l’initiative « IBEW Strong » qui est le résultat de plusieurs mois de travail de notre Comité international sur la diversité et la pleine inclusion (International Diversity and Full Inclusion Committee).

L’énoncé de vision est : « La FIOE sera un syndicat qui accueille, appuie et encourage la diversité de ses membres et de ses dirigeantes et dirigeants. 

Nous travaillons pour syndiquer, respecter pleinement et inclure toutes les travailleuses et tous les travailleurs sans égard à nos différences identitaire dans le but de bâtir une FIOE forte et indivisible pour nos familles et nos communautés ».

RÉSULTATS ATTENDUS

La FIOE comptera plus de travailleuses et de travailleurs sous-représentés parmi ses membres et sa main-d’œuvre grâce à ses efforts en vue d’assurer la diversité et la représentativité de notre pays et des communautés, y compris les femmes et les jeunes, les minorités, les Autochtones et les vétérans.

CAPACITÉ, MOBILISATION ET CONFIANCE DU PUBLIC
Programmes de formation et programmes d’études
ÉTAT : EN COURS

Réponse à la ou aux recommandations de la feuille de route des PRM recommendation(s) : 48

ACTIONS

Élaborer une analyse des programmes de formation actuels et fournir de l’aide pour les réorganiser afin d’inclure les PRM.  

Mettre en place des occasions pratiques aux étudiantes et étudiants/apprenties et apprentis pour le développement des RPM.

RÉSULTATS ATTENDUS

Le Conseil conjoint national sur l’apprentissage (CNMIÉ) de la FIOE travaillera avec les institutions de formation privées (syndicats), les universités, les collèges, les polytechniques, les institutions de recherche et les laboratoires pour veiller à ce que les programmes de formation et d’enseignement soient axés sur l’établissement d’une main-d’œuvre future pour les RPM.