Contenu de la page principale

ClearPath

Responsive image
  • Date d'adhésion : Le 18 décembre 2020
  • Organisation : ClearPath (en anglais seulement)

APERÇU

La mission de ClearPath est d’élaborer et de promouvoir des politiques conservatrices qui accélèrent l'innovation en matière d'énergie propre. Pour mener à bien cette mission, nous élaborons des politiques audacieuses et collaborons avec des universitaires et des industriels. ClearPath est une jeune entreprise stratégique à but non lucratif qui s'associe à des experts internes et externes dans divers domaines comme le nucléaire, le captage du carbone, l'hydroélectricité, le gaz naturel, la géothermie, le stockage de l'énergie et l'innovation énergétique pour mener à bien sa mission.

Bien que ClearPath soit basée aux États-Unis et axée sur les politiques américaines, le changement climatique est un défi mondial et nécessitera une coopération et une collaboration transfrontalières. ClearPath considère l'énergie nucléaire comme une technologie importante pour décarboner à la fois le secteur de l'électricité et d’autres secteurs énergétiques. En tant qu'alliés et voisins, le Canada et les États-Unis ont une occasion unique de travailler ensemble pour développer et déployer de petits réacteurs modulaires et avancés dans nos pays respectifs et à l'échelle internationale.

Aujourd'hui, plusieurs entreprises américaines collaborent avec la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). En outre, certaines entreprises participant au processus d'examen de la conception des fournisseurs de la CCSN ont également exprimé leur intérêt à obtenir des licences aux États-Unis. En août 2019, la CCSN et la Nuclear Regulatory Commission (NRC) des États-Unis ont signé un protocole de coopération visant à accroître l'efficacité de la réglementation en matière d'examens techniques des réacteurs avancés et des petits réacteurs modulaires. La finalisation d'un cadre permettant l'octroi de licences dans les deux pays est un exemple où les États-Unis et le Canada peuvent collaborer et accélérer le déploiement de ces conceptions.

Le ministère américain de l'Énergie développe actuellement le réacteur d'essai polyvalent (Versatile Test Reactor, VTR). Ce réacteur en phase de recherche fonctionnera à des températures plus élevées et à des flux d'énergie neutronique plus importants pour mettre au point la prochaine génération de réacteurs nucléaires. Actuellement, cette capacité d'essai n'est disponible qu'en Russie. Le développement et la construction du VTR représentent une autre occasion pour les États-Unis et le Canada de collaborer sur une installation qui peut aider les deux pays. Comme le nucléaire avancé a la capacité de décarboner d'autres secteurs, tels que l'exploitation minière, le dessalement et l'industrie lourde, il est nécessaire de s'assurer que la capacité d'essai existe pour optimiser les conceptions en cours de développement.

Le financement est un autre domaine dans lequel les deux pays peuvent travailler ensemble. Une des idées est de permettre l'accès aux investissements américains et canadiens. En outre, les États-Unis ont récemment levé leur interdiction de financer des projets d'énergie nucléaire à l’International Development Finance Corporation (DFC - Société internationale de financement du développement). La Chine et la Russie ont la capacité d'offrir des possibilités de financement intéressantes pour soutenir l'exportation de leurs réacteurs. Il est difficile pour les entreprises américaines et canadiennes de rivaliser avec leurs entreprises d'État, mais la coopération entre les pays alliés, comme les États-Unis et le Canada, offre la possibilité de soutenir nos entreprises, le déploiement de l'énergie propre et des normes élevées de sûreté et de sécurité à l’échelle internationale. De nombreux pays qui s'intéressent à l'énergie nucléaire n'ont pas l'expertise technique et réglementaire des pays ayant des programmes d'énergie nucléaire établis. C'est une nouvelle occasion pour les États-Unis et le Canada de partager leurs connaissances acquises sur des décennies pour assurer la sécurité à l'étranger.

Le plan d'action sur les PRM peut et doit jouer un rôle de collaboration à long terme. Le Canada devrait s'efforcer de s'associer à ses alliés pour déployer des réacteurs au pays et dans le monde. Le Canada peut également jouer un rôle pour aider d'autres pays intéressés par le nucléaire à développer leur propre expertise technique et à concurrencer les entreprises publiques. Le plan d'action devrait également chercher des solutions innovantes aux défis actuels concernant le nucléaire, notamment le coût, la manipulation du combustible usé et la non-prolifération. Ces domaines nécessitent la contribution des parties prenantes, et le plan d'action peut faciliter ce cadre.

ClearPath considère l'énergie nucléaire comme une technologie importante pour soutenir la décarbonation au Canada et aux États-Unis. En outre, compte tenu des valeurs communes de nos deux pays et des multiples nouveaux marchés intéressés par l'énergie nucléaire, il est logique que nos deux pays collaborent. L'octroi de licences conjointes, le financement, le partage de l'expertise technique et réglementaire, et la possibilité de rechercher et de développer de nouveaux modèles ont tous un rôle à jouer.

ClearPath souscrit à l’énoncé de principes du plan d'action canadien sur les PRM et poursuivra ses efforts pour que les politiques américaines puissent mettre en œuvre des technologies au niveau international, ce qui, comme nous l'avons vu, nécessitera une collaboration entre les États-Unis et leurs alliés. Un plan d'action réussi permettra d'élaborer le cadre nécessaire pour que les entreprises canadiennes soient viables tant au pays que dans le monde. En veillant à ce que le plan d'action favorise la collaboration entre les pays alliés, tels que les États-Unis, la réussite est plus probable, car les pays peuvent partager des ressources financières et techniques pour permettre le déploiement de l'énergie nucléaire à faible émission de carbone.

Actions

PARTENARIATS ET MARCHÉS INTERNATIONAUX
Collaboration internationale
ÉTAT : EN COURS
CLP01

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 25

ACTIONS

ClearPath continuera de collaborer avec les décideurs politiques américains pour permettre la commercialisation de nouvelles technologies nucléaires.

Cela comprend des politiques visant à tirer parti des capacités du ministère américain de l'Énergie et des laboratoires nationaux, à moderniser le cadre réglementaire de la commission américaine de réglementation nucléaire, à fournir des incitations pour réduire les risques liés à un déploiement unique en son genre et à donner accès à des moyens de financement.

Il s'agit également d'inciter ces organisations américaines à collaborer avec leurs homologues canadiennes, notamment les laboratoires nucléaires canadiens et la Commission canadienne de sûreté nucléaire.

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Le ministère américain de l'Énergie et les laboratoires nationaux disposent des capacités de recherche, de développement et de démonstration nécessaires pour soutenir les nouvelles technologies nucléaires
  • Les entreprises ont accès aux capacités du ministère américain de l'Énergie et du laboratoire national, y compris aux partages de coûts possibles pour le réacteur d'essai polyvalent
  • Il existe un cadre d'autorisation raisonnable et prévisible pour les nouvelles technologies nucléaires
  • Les entreprises ont accès à des moyens de financement pour un déploiement au pays et dans le monde
  • Des incitations au déploiement, telles que des crédits d'impôt, pour réduire les risques d'un déploiement unique en son genre sont offertes aux entreprises
CAPACITÉ, MOBILISATION ET CONFIANCE DU PUBLIC
Participation aux initiatives de PRM
ÉTAT : EN COURS
CLP02

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 53

ACTIONS

ClearPath participera aux futures initiatives Clean Energy Ministerial (CEM), dont Nuclear Innovation : Clean Energy Future (NICE Future), et en diffusera les résultats le cas échéant

RÉSULTATS ATTENDUS

  • L’initiative Clean Energy Ministerial intègre l'énergie nucléaire comme moyen d'accélérer la transition vers un avenir énergétique propre.