Contenu de la page principale

Association canadienne pour les Nations Unies

APERÇU

Le rôle des PRM dans le secteur de l’énergie à faibles émissions de carbone :

L’évènement La Nouvelle diplomatie des ressources naturelles du 25 juin 2020 était l’occasion pour de jeunes professionnels de discuter, de débattre et de négocier à propos du rôle des petits réacteurs modulaires (PRM) dans le système d’énergie décarbonisée du Canada et du monde. Les délégués ont été séparés en quatre points de vue différents pour la journée, soit ceux du gouvernement, de l’industrie, d’organismes non gouvernementaux environnementaux et des Autochtones, animés par des experts. À la fin de la journée, une résolution a été écrite, décrivant les mesures à prendre pour que les PRM soient mis en œuvre au Canada et pour répondre aux critères des acteurs et détendeurs de droits respectifs.

Suite à l'événement de collaboration, quatre participants individuels ont développé la résolution, le texte ci-dessous reflète leur travail.

Nous reconnaissons la capacité de l’énergie nucléaire et des PRM à réduire les émissions de GES tout en développant la technologie pour qu’elle devienne rentable pour les combustibles fossiles. Contrairement aux énergies renouvelables, les PRM ont la capacité de remplacer les combustibles fossiles comme énergie de base, ce qui en fait un complément aux énergies renouvelables, permettant ainsi la production d’énergie sans émissions de carbone. Ce serait un pas positif vers l’atténuation du changement climatique.

La santé et la sécurité publiques sont une priorité avant, pendant et après la mise en œuvre. De plus, nous tenons à mentionner que nous croyons en l’égalité des chances et de la croissance économique pour ce qui est du développement des PRM, ainsi qu’en la nécessité d’offrir des programmes éducatifs pour favoriser l’intérêt dans les domaines STIM liés à la technologie nucléaire tout en créant des bourses pour donner la chance aux membres de collectivités rurales et autochtones d’étudier.

Nous reconnaissons qu’il existe des préjugés inhérents associés au suivi interne. C’est pourquoi nous demandons au gouvernement du Nouveau-Brunswick de former une organisation de suivi tiers mandatée de réaliser des évaluations trimestrielles pour garantir la conformité aux normes établies et nouvelles et la transparence entre les représentants, les concepteurs et les résidents de la province. Il est important de souligner que tous les internvenants ont besoin d’information supplémentaire, y compris un processus de R et D solide pour créer un modèle éprouvé qui compare les coûts et les avantages environnementaux, l’efficience et la sécurité des PRM par rapport à d’autres sources de production d’énergie. Une fois de plus, il est essentiel d’assurer une égalité des chances importante puisque les représentants de l’industrie, du gouvernement, des détendeurs de droits autochtones et des principaux intervenants doivent collaborer pour organiser des rencontres régulières visant à favoriser un dialogue avec le public.

C’est pourquoi nous, jeunes professionnels, pouvons promouvoir et soutenir de façon active le développement des PRM au Canada. Ce faisant, les conversations sur le développement des PRM se poursuivront. Grâce à ces conversations entre les représentants et le public, nous espérons augmenter la connaissance des PRM au moyen d’une meilleure éducation, réduire la stigmatisation du nucléaire pour rendre la conversation plus agréable et mobiliser d’autres personnes dans ces conversations pour que le sujet devienne plus commun. Il ne faut pas oublier que les diverses parties peuvent avoir des opinions divergentes pour ce qui est du développement des PRM. Il est donc essentiel d’impliquer d’autres personnes à la discussion.

ACTIONS

CAPACITÉ, MOBILISATION ET CONFIANCE DU PUBLIC
Mobiliser d’autres personnes au sujet des PRM.
ÉTAT : EN COURS
UN01

Répond aux recommandations de la Feuille de route des PRM : 3, 5, 7

ACTION

  • Aborder le sujet des PRM dans les conversations sur le changement climatique.
  • Favoriser les conversations au sujet de l’énergie nucléaire et des PRM.
  • Effectuer des recherches préliminaires pour veiller à ce que l’information transmise s’appuie sur les faits.
  • Promouvoir la sécurité intrinsèque des PRM durant les conversations à ce sujet.
  • Créer un réseau professionnel et partager de l’information sur les PRM sur les sites de réseautage professionnel comme LinkedIn.        

RÉSULTATS ATTENDUS

  • Augmenter la fréquence à laquelle les PRM sont abordés dans les conversations concernant l’énergie et le changement climatique.
  • Meilleure éducation et connaissance du public concernant les PRM.
  • Rendre les conversations relatives aux PRM plus plaisantes en atténuant la stigmatisation du nucléaire.